Djavan

Genre mpb, brasil, brazilian, Bossa Nova, brazil

Maceió, capitale de l’état d’Alagoas, voit naître Djavan Caetano Viana en 1949. Le jeune musicien fait rapidement son choix de vie. Totalement imprégné par les traditions de son Nordeste natal, il découvre Rio à 16 ans. La grande ville lui souffle des inspirations urbaines et modernes. Sa musique devient une terre où les influences se croisent pour donner naissance à de nouveaux styles. Aujourd’hui, l’homme présente son art comme une simple émotion, ne voulant pas le politiser, il considère que faire des chansons d’amour, c’est déjà prendre parti contre la violence du monde.

Il marque pour la première fois les esprits brésiliens avec Luz, Som, Dimensão (LSD), groupe avec lequel il interprète des reprises des Beatles. Dans les années 70, il tourne comme chanteur dans les night-club de la grande ville, c’est finalement en 1976 qu’il sort son premier album « A Voz, o Violão, a musica de Djavan ». Et deux ans plus tard il enfonce le clou avec « Djavan ».

Pour son troisième album « Alumbramento », l’artiste n’est plus un inconnu. Son succès est grandissant ; Gal Costa, Caetano Veloso, Maria Bethania chantent ses chansons, le pays tout entier commence à entrevoir les talents de l’enfant nordestin. En 1982, il écrit le morceau "Samouraï" avec Stevie Wonder pour son album « Luz », un titre qui lui ouvre les portes des Etats-Unis. A cause de cette facette le Brésilien sera trop rapidement taxé de commercial, même si elle ne fait pas pour autant oublier ses tâtonnements et son travail de recherche sur ses origines africaines. Sur Meu Lado, Djavan chante un titre en zoulou.

Après 16 albums, on pourrait penser que Djavan a fait le tour de la question, il ne finit pourtant jamais de mêler les sons et les sentiments, promenant l’âme brésilienne aux quatre coins du monde.


Source

Maceió, capitale de l’état d’Alagoas, voit naître Djavan Caetano Viana en 1949. Le jeune musicien fait rapidement son choix de vie. Totalement imprégné par les traditions de son Nordeste natal, il découvre Rio à 16 ans. La grande ville lui souffle des inspirations urbaines et modernes. Sa musique devient une terre où les influences se croisent pour donner naissance à de nouveaux styles. Aujourd’hui, l’homme présente son art comme une simple émotion, ne voulant pas le politiser, il considère que faire des chansons d’amour, c’est déjà prendre parti contre la violence du monde.

Il marque pour la première fois les esprits brésiliens avec Luz, Som, Dimensão (LSD), groupe avec lequel il interprète des reprises des Beatles. Dans les années 70, il tourne comme chanteur dans les night-club de la grande ville, c’est finalement en 1976 qu’il sort son premier album « A Voz, o Violão, a musica de Djavan ». Et deux ans plus tard il enfonce le clou avec « Djavan ».

Pour son troisième album « Alumbramento », l’artiste n’est plus un inconnu. Son succès est grandissant ; Gal Costa, Caetano Veloso, Maria Bethania chantent ses chansons, le pays tout entier commence à entrevoir les talents de l’enfant nordestin. En 1982, il écrit le morceau "Samouraï" avec Stevie Wonder pour son album « Luz », un titre qui lui ouvre les portes des Etats-Unis. A cause de cette facette le Brésilien sera trop rapidement taxé de commercial, même si elle ne fait pas pour autant oublier ses tâtonnements et son travail de recherche sur ses origines africaines. Sur Meu Lado, Djavan chante un titre en zoulou.

Après 16 albums, on pourrait penser que Djavan a fait le tour de la question, il ne finit pourtant jamais de mêler les sons et les sentiments, promenant l’âme brésilienne aux quatre coins du monde.


Source

Top Titres

Oceano 1

Oceano

Sina 2

Sina

Eu Te Devoro 3

Eu Te Devoro

Flor De Lis 4

Flor De Lis

Fato Consumado 5

Fato Consumado

Serrado 6

Serrado

Se... 7

Se...

Meu Bem Querer 8

Meu Bem Querer

Nem um Dia 9

Nem um Dia

Samurai 10

Samurai

Top Albums

Na pista, etc
Na pista, etc
pistes
Luz
Luz
pistes
Puzzle Of Hearts
Puzzle Of Hearts
pistes