Africando

Genresalsa, african, latin, world, senegal

Africando est un groupe de salsa né en 1993 de la rencontre de deux mélomanes, le sénégalais Ibrahim Sylla (principal producteur de toute la musique ouest-africaine, mentor de Salif Keita, d’Ismaël Lô, Alpha Blondy, Baaba Maal, entre autres) et le malien Boncana Maïga, (flûtiste et arrangeur ayant vécu et étudié au conservatoire de La Havane à Cuba de 1963 à 1973, puis qui a fait parti du groupe Maravillas de Mali, animé l’orchestre de la RTV d’Abidjan, avec Manu Dibango, et participé à la tournée africaine des Fania All Stars) qui ont souhaité faire revivre les rythmes afro-cubains, éclipsés dans les années 1980 par la soul, le funk et le rock.

Le groupe a dans sa première formation mis en valeur un trio vocal 100% sénégalais: Medoune Diallo (de l’Orchestra Baobab), Nicolas Menheim (ex-Youssou N'Dour's Super Etoile de Dakar), Pape Seck (ex-Star Band de Dakar, qui signe la moitié des compositions).

Les deux premiers albums "Trovador" (1993) et "Sabador" (1994) associent les langues mandingue, peul, sérère et wolof aux répertoires cubain (Benny Moré, Noro Morales, Miguel Matamoros), mexicain et portoricain, magnifiés par une section cuivre de la salsa new-yorkaise.

Pape Seck meurt prématurément d’un cancer en 1995.

Les deux albums suivants, "Gombo Salsa" et "Baloba" accueillent entre autres Tabu Ley Rochereau, le guinéen Sekouba Bambino, le haïtien Eugène Soubou (du groupe de kompa Tabou Combo) le béninois Gnonnas Pedro (qui fût dans son pays le grand pionnier de l’afro-cubain avec son combo "Los Panchos de Cotonou" et décédé le vendredi 12 août 2004), et Ronnie Baró (Orquestra Broadway).

Africando s’impose dans les discothèques et sur toutes les radios africaines, antillaises et européennes.

 

Africando est un groupe de salsa né en 1993 de la rencontre de deux mélomanes, le sénégalais Ibrahim Sylla (principal producteur de toute la musique ouest-africaine, mentor de Salif Keita, d’Ismaël Lô, Alpha Blondy, Baaba Maal, entre autres) et le malien Boncana Maïga, (flûtiste et arrangeur ayant vécu et étudié au conservatoire de La Havane à Cuba de 1963 à 1973, puis qui a fait parti du groupe Maravillas de Mali, animé l’orchestre de la RTV d’Abidjan, avec Manu Dibango, et participé à la tournée africaine des Fania All Stars) qui ont souhaité faire revivre les rythmes afro-cubains, éclipsés dans les années 1980 par la soul, le funk et le rock.

Le groupe a dans sa première formation mis en valeur un trio vocal 100% sénégalais: Medoune Diallo (de l’Orchestra Baobab), Nicolas Menheim (ex-Youssou N'Dour's Super Etoile de Dakar), Pape Seck (ex-Star Band de Dakar, qui signe la moitié des compositions).

Les deux premiers albums "Trovador" (1993) et "Sabador" (1994) associent les langues mandingue, peul, sérère et wolof aux répertoires cubain (Benny Moré, Noro Morales, Miguel Matamoros), mexicain et portoricain, magnifiés par une section cuivre de la salsa new-yorkaise.

Pape Seck meurt prématurément d’un cancer en 1995.

Les deux albums suivants, "Gombo Salsa" et "Baloba" accueillent entre autres Tabu Ley Rochereau, le guinéen Sekouba Bambino, le haïtien Eugène Soubou (du groupe de kompa Tabou Combo) le béninois Gnonnas Pedro (qui fût dans son pays le grand pionnier de l’afro-cubain avec son combo "Los Panchos de Cotonou" et décédé le vendredi 12 août 2004), et Ronnie Baró (Orquestra Broadway).

Africando s’impose dans les discothèques et sur toutes les radios africaines, antillaises et européennes.

 

Top Titres

Yay Boy 1

Yay Boy

Reference 2

Reference

Ayo Nene 3

Ayo Nene

Betece 4

Betece

Yaye Boy 5

Yaye Boy

Trovador 6

Trovador

Aïcha 7

Aïcha

Ken Moussoul Guis Li 8

Ken Moussoul Guis Li

Am Saaxul 9

Am Saaxul

Aicha (salsa) 10

Aicha (salsa)

Top Albums

Vol. 2 Tierra Tradicional
Vol. 2 Tierra Tradicional
pistes
Africando Live
Africando Live
pistes
Baloba
Baloba
pistes