Malik Djoudi

20 février 2019

- Malik Djoudi Nouvel album : « Tempéraments » sortie le 22 mars 2019 (Cinq7/Wagram)

Ce sera l’un des albums français les plus attendus du début de l’année 2019. Révélation 2017 avec son premier disque solo, tout naturellement titré Un et porté par les singles tubesques Sous garantie et Cinéma, Malik Djoudi offre un successeur au titre programmatique : Tempéraments. Caractère bien trempé au charisme inné, le natif de Poitiers publie douze nouvelles chansons, à la fois instantanées et ambitieuses, hypnotiques et entêtantes, référencées et affranchies. Il y a encore trois ans, au retour d’un voyage initiatique au Vietnam sur les terres maternelles, le chanteur et musicien autodidacte s’imagine un futur conditionnel, en écrivant huit chansons en français qui trouveront l’écho critique et public que l’on sait. Grâce à ce disque, d’abord autoproduit puis publié sur le label Cinq7 (Dominique A, Katerine, Bertrand Belin), Malik Djoudi multiplie les concerts et joue dans les festivals les plus en vue de l’Hexagone (Nuits de Fourvière, Francofolies, Pete The Monkey, MIDI Festival, Biarritz en été, Rock en Seine, Coconut Festival…). Plutôt que de se reposer sur ses lauriers, Malik Djoudi décide d’enchaîner avec un second album, parallèlement à une tournée marathon. L’été dernier, avec Amaury Ranger (Frànçois & The Atlas Mountains), il trouve refuge outre-Manche dans le studio d’Ash Workman, ingénieur du son courtisé et mixeur aux idées larges (Metronomy, Christine And The Queens, Baxter Dury), pour confectionner la suite. Creusant le sillon d’une chanson électronique et d’une pop synthétique, Malik Djoudi a souhaité faire autrement (pour paraphraser l’intitulé du deuxième index) – il avait écrit, composé, produit et mixé Un tout seul. « Mon premier album me paraît aujourd’hui presque étranger. Je serai bien incapable de le refaire de cette manière-là. Pour Tempéraments, je suis simplement parti d’une feuille blanche, avant de me confronter à la culture anglo-saxonne… »