Shijin

03 janvier 2019

- Shijin Album par Various Interprets paru chez Music Box Publishing le 26 octobre 2018

Un vrai groupe est né, dans lequel le tout est plus grand que la somme des parties.

Shijin est une symbolique orientale représentant les gardiens des quatre points Cardinaux. À chacun correspond un animal, une saison, une couleur, un élément, une vertu.

Ce quartet est le point de rencontre et l’alliance de quatre entités musicales fortes, chacune apportant sonexpérience, son style et son origine culturelle.
La basse tellurique de
Laurent David, le piano phoenixien de Malcolm Braff, le saxophone atmosphérique de Jacques Schwarz-Bart et la batterie niagaresque de Stéphane Gallandsont les ingrédients magiques composant cette exploration musicale et spirituelle.

L’album a été construit par couches successives : les lignes de basse et de batterie ontd’abord été créées à Paris, les claviers ont été ajoutés à Chamonix et enfin les parties de saxo- phone ont été inventées et enregistrées à Boston.
Le résultat révèle un niveau de force, de cohérence et une esthétique collective qui semblent avoir été orchestrés par le destin.

COURTES BIOGRAPHIES

LAURENT DAVID - BASSE

Après des études de guitare classique, Laurent DAVID entre à 17 ans dans une école de jazz et musiques actuelles en tant que bassiste : le CMA à Valenciennes. Par la suite, il étudiera lʼimprovisation, la composition et lʼarrangement à lʼécole ARPEJ à Paris. il se consacre aussi à la pédagogie, au CMA et ensuite au CIM, et donne des cours au conservatoire de Chelles. Il donne enfin des cours particuliers à des élèves avancés.

Laurent se produit sur scène dans le monde entier avec le groupe ELECTRIC EPIC de Guillaume Perret, On- Off : trio avec Jean-Michel Kajdan et dans le trio M&T@L. On a pu lʼécouter auprès de Didier Lockwood, Antoine Hervé, Erik Truffaz, Michel Portal et Stefano Di Battista, auprès de Yael Naim, avec laquelle il enregistre un album suivi dʼune tournée mondiale; avec "Eol Trio", groupe de jazz électro qui récemment sʼest produit aux USA, Canada, Allemagne, Inde... Il joua également avec Ahmad Mansour, guitariste New Yorkais; "The Way Things Go", une formation de musique improvisée basée à New York; Gerald Toto, Rachel Des Bois, mais aussi avec Eric Legnini et Stéphane Belmondo au sein dʼun hommage à Joni Mitchell aux côtés de Yael Naim. On a pu lʼentendre dans le groupe dʼIbrahim Maalouf (tournées dans le monde entier de 2011 à 2014).

Laurent DAVID est le créateur et le directeur artistique du label à but non lucratif www.alter-nativ.fr, collectif de musiciens qui a pour démarche de diffuser toute sorte de musique expérimentale. Ce label est édité par « Music Box Publishing »

JACQUES SCHWARZ-BART - SAXOPHONES

Jacques Schwartz-Bart a été au centre de plusieurs révolutions musicales : neo soul auprès d’Erika Badu et D’Angelo, New Jazz comme membre fondateur du Roy Hargrove RH Factor. Il crée également deux nouveaux styles : Gwoka Jazz et Voodoo Jazz, réunifiant le jazz avec ses origines Afro Caribéenne et spirituelles.

Après ses études à Science Po à Paris, il travaille au sein du Sénat français. Mais un autre chemin s’ouvre alors à lui, celui de la musique et du mysticisme. qu’il découvre à travers la musique Gwoka.

Après avoir joué avec Roy Hargrove, Danilo Perez, Ari Hoenig, Meshell Ndegeocello, D’angelo ou Chucho Valdes, Jacques décide de suivre sa propre vision de la musique comme leader. Il finalise son Gwoka Jazz Project en 2005. Il sort deux albums chez Universal : Soné Ka La et Abyss.

Après avoir joué avec Baptiste Trotignon, Thomas Bramerie et Hans van Oosterhout pendant 4 ans, Jacques ce quartet enregistre The Art of Dreaming, sorti en 2012. L’ accueil de la presse est unanime. La même année, Jacques crée un projet mettant en synergie jazz moderne et le Voodoo rituel d’Haïti. Pendant plusieurs années il ne tourne qu’avec le projet Jazz Racine Haïti après un premier concert au fameux festival francilien Banlieues Bleues. L’album sort en 2014.

Après plusieurs années de discussions autour d’un projet commun, Jacques et Omar Sosa sortent Create Spirits, la symbolique réunion des traditions spirituelles d’Haïti et de Cuba. La création a eu lieu en Guadeloupe

Depuis fin 2016, Jacques est professeur au Berklee College of Music.

MALCOLM BRAFF - CLAVIERS

Malcolm Braff est né à Rio de Janeiro (Brésil). Il débute le piano à l'âge de cinq ans, et dès l'âge de six ans, il joue devant son premier public lors du concert annuel de l'école de musique à Dakar. Dès l'âge de huit ans il accompagnera son père pasteur au piano lors de ses sermons, et a toujours chanté du chant lyrique et du gospel. C'est à Dakar qu'il a pris ces premières leçons, sa famille y ayant déménagé lorsqu'il avait deux ans. En 1983, la famille de Malcolm Braff déménage de nouveau, pour la Suisse où il poursuit sa formation musicale au Conservatoire de Neuchâtel, puis Genève.

Malcolm Braff a eu, en 1989, un coup de foudre pour le jazz, découvert au Montreux Jazz Festival. Il a sorti en 2007 un disque d'un concert enregistré en 2000 avec Yaya Ouattara et Alex Blake, auquel il ajouté deux solos de piano enregistrés en 2000 également

Le parcours de Malcolm Braff consiste en une accumulation fulgurante de succès : avec plus d'une vingtaine de disques à son actif, programmé très souvent au Montreux Jazz Festival, et au Festival de Jazz de Cully, la grande qualité et la forte personnalité de son discours musical lui ont valu d'être applaudi sur des scènes du monde entier

STÉPHANE GALLAND - BATTERIE

C'est à 9 ans que Stéphane prend des cours de batterie au conservatoire de Huy (Belgique) dans la percussion classique, et dès 11 ans Stéphane commence à jouer avec des musiciens de jazz, notamment avec Eric Legnini.
A 17 ans, il reçoit un diplôme de tous les cours classiques principaux tout en finissant son lycée. Après avoir eu l'occasion de jouer avec les plus grands noms du Jazz Belge , Stéphane a longtemps joué en trio avec Eric Legnini et Jean-Louis Rassinfosse, et participe en leur compagnie à de nombreux festivals en Belgique et à l'étranger.

En 1988, il rencontre Pierre Van Dormael, avec qui il jouera en compagnie de Fabrizio Cassol et de Michel Hatzigeorgiou. Pendant 3 ans, ils formeront le groupe Nasa Na. En 1991, ils entament un voyage en Afrique Centrale ou ils étudient les traditions de Pygmées d'Aka. En 1992, après le départ de Pierre, le trio devient alors Aka Moon... Stéphane fait également partie du groupe Greetings From Mercury ...En 1997, lors d'un concert dans un club de Jazz à Anvers, Stéphane rencontre la chanteuse

Belge Axelle Red qui flashe sur son jeu. Elle le prend dans sa bande de musiciens. Depuis plus de 7 ans maintenant, il joue avec elle. Axelle dit qu'elle n'a jamais entendu un son de caisse clair comme le sien, elle le surnomme "Mr Snare".

Stéphane s'est rapidement révélé comme un musicien d'exception. Développant un style très personnel, il acquiert la maîtrise, les rythmes les plus complexes à travers ses rencontres et ses recherches, que ce soit auprès des Pygmées de Centrafrique, du maître sénégalais de la percussion Doudou Ndiaye Rose ou des spécialistes des ragas tels que Umayalpuram K. Sivamaram. Stéphane a également joué avec Zap Mama, Joe Zawinul, Ozark Henry, Novastar... ; Il fait également partie du groupe de Nguyên Lê "Songs of Freedom" et accompagne le trompettiste et compositeur libanais Ibrahim Maalouf[4]. Il est également le batteur du pianiste allemand Frank Woeste[5]. Il est crédité sur plus de 60 albums.