Thomas Breinert

10 janvier 2019

Lupanar Chic"

(Klousky & co/Inouïes Distribution) - Sortie le 1er février

Quelque part entre Feu! Chatterton et Benjamin Biolay, nourri de Murat et de Bashung, de Dutronc et de Gainsbourg. homas Breinert propose un mélange chanson et d’exploration post-rock mâtinée des influences coldwaves de sa jeunesse. Car il a fait partie des «Tristes Sires», trio français au romantisme noir dont le leader et auteur/compositeur n’était autre que Vincent Delerm.

Thomas Breinert imagine un monde où les femmes tiennent le premier rôle, un peu par hasard, un peu par amour, un peu par mélancolie. Il entraîne dans une atmosphère musicale aux inspirations familières, aux parfums intenses et charnels et aux charmes inattendus. La nonchalance apparente de ce dandy natif de Rouen aux airs désabusés ne fait que fait qu’égarer ses auditeurs pour mieux les surprendre sur les chemins d’un vrai rock inventif, millimétré et tranchant, Ce disque est arrangé et produit par Romain Dudek (producteur et arrangeur de Boule et Clément Bertrand entre autres) et servi par un power trio dans lequel Olivier Robineau vient insuffler la même énergie rock que quand il était la pulsation du groupe Blankass.