Tralala Lovers • Une énergie pop sur le dancefloor des musiques trad’

17 mai 2018

Premier album sortie le 15 juin 2018

 

 

Après 5 ans à arpenter les parquets folk de France et d’Europe, les Tralala Lovers invitent les amis et livrent
12 titres au groove irrésistible et joyeux.

Une énergie pop sur le dancefloor des musiques trad’.

Diego Meymarian et Vincent Gaffet promènent leur bal (en)chanté depuis 2013 sur les parquets folk ainsi que sur les scènes et festivals généralistes. Mais les complices se connaissent depuis 18 ans, ils ont déjà 9 albums et pas loin de 800 concerts dans différentes formations à leur actif. Avec ce premier album, le projet des Tralala Lovers est simple : répandre une énergie pop sur les pistes de danses et musiques traditionnelles.

Ils se sont pour cela armés de leurs voix, de leurs multiples instruments acoustiques, et entourés de quelques amis bien choisis. Ils ont travaillé sur la durée, cherchant sur scène la juste personnalité de chaque morceau, pour mieux les remanier et réinterpréter en studio. La danse est toujours en ligne de mire, mais le disque est fait pour être écouté. Les arrangements se révèlent pleins de surprises. Le chant est à l'honneur, soutenu par l'accordéon, le violon, le banjo, et rejoint selon les plages par un orgue de barbarie, des percussions, trompette, harmonica, guimbarde, boite à musique... Le tempo est imparable, les harmonies vocales saisissantes, l'humour toujours au coin de la ritournelle. Pour le répertoire les Tralala ont écrit et composé, mais aussi puisé dans des contrées à forte personnalité, de la Finlande à la Bavière en passant par le Languedoc et la Belgique. Le duo cultive l'art du clin d'oeil, du pas de côté, qu'il sert avec une gourmandise polissonne. C'est ainsi que Renaud se glisse dans une polka finlandaise (Ievan polka), Michael Jackson s'invite sur une bourrée (Vive l'amour), Dalida se fait mettre en boite à musique pour une mazurka (Minoiselle), et les plus attentifs sentiront même une petite décharge d'AC/DC sur la Scottish ma biche ! Les Tralala sont portés par 15 ans d'aventure avec Tram des Balkans : des langues bizarres, gutturales et sensuelles, une utilisation décomplexée de la voix, une générosité sans faille. Mais le projet est aussi nourri de la finesse, la poésie et l'humour des projets chanson de Vincent Gaffet.