François Barriet


15 juillet 2019

Barriet / Eléphant

Paru le 10 novembrer 2018

Biographie :

Cet auteur-compositeur-interprète qui chérit ses racines ligériennes, puise ses influences auprès d’artistes aussi variés qu’Alain Souchon, Yves Simon, Gérard Manset, Barbara, Francis Cabrel, Bob Dylan, The Beatles ou Neil Young. Très tôt, il fut bercé par les goûts musicaux de son entourage familial, tandis que la pratique du piano classique l’ouvrait à la musique dès sa plus tendre enfance. Pourtant, c’est la guitare en bandoulière qu’il fonde entre 18 et 24 ans son premier groupe de reprises, glissant de temps à autres quelques compositions. Il rentre ensuite dans la vie active, sans jamais oublier le plaisir de l’écriture et sa guitare qui n’est jamais très loin. A partir de 1998, il fréquente pendant 6 ans l’atelier chanson d’Arlette Mirapeu et c’est une révélation ! Il y découvre le plaisir de faire passer de l’émotion sur scène et se décide finalement à ne plus présenter que ses propres compositions. En 2003, il s’entoure d’un premier compagnon de route, Philippe Emain, bassiste, avec lequel il construit patiemment son répertoire de chansons sur des arrangements voix-guitare-basse.

En 2005 Jean-Baptiste Mérel, pianiste, rejoint le duo et lui apporte sa touche jazzy. Les compositions prennent alors plus de couleurs. L’arrivée du batteur Rémy Mouthon un an plus tard, leur donnera l’assise rythmique qui leur manquait encore. François tisse avec subtilité des ponts entre sa musique folk rock et des textes aux mots choisis. En 2008, cette alchimie donne naissance à son premier album « L’Absence » (sorti sous le label indépendant ELA Musique que François crée fin 2007), salué par la presse spécialisée et qui se hissera à la 10ème place du classement du réseau Radio QUOTA en 2009. En 2010 il intègre pendant un an l’atelier « Projet de scène » de la Manufacture Chanson à Paris. S’ensuivent alors des années de perfectionnement et d’écriture. En 2012, il obtient le 1er prix de poésie du Printemps des Poètes de Pontoise pour la chanson « J’ai pas vu, j’ai pas vu », dessinant avec réalisme et féerie le temps qui passe. Les concerts dans de petits lieux s’enchainent et François se produit cette année-là sur quatre scènes du Festival off du Printemps de Bourges.

Début 2013, il obtient une nouvelle fois un 1er prix de poésie pour le texte « Ta bouche ». Fort de cette reconnaissance, il sort un EP 4 titres qui sera classé 19ème sur 175 productions par le réseau Radio QUOTA de février. En mars, il est sélectionné aux Labos chansons d’Astaffort. En avril, il se produit cette fois-ci dans la programmation officielle du Printemps de Bourges. En parallèle, François BARRIET n’a de cesse de composer et d’écrire. Avec son deuxième album « Inexorablement » sorti fin 2013 à l’occasion d’un concert sur la scène du Canal de l’Espace Jemmapes à Paris, il reçoit un accueil élogieux de la part de la presse spécialisée : « Ce disque est un instantané de ce que la vie nous offre même si tout s’échappe et recommence...inexorablement » (FrancoFans juin/juillet 2014) ; « Il est parfois des artistes qui nous échappent, dont on laisse passer la prose mais qui nous reviennent de façon impromptue et dont les musiques ne nous lâchent plus. C’est le cas de François BARRIET qui au travers d’un deuxième album « Inexorablement » nous surprend de ses textes fins à la poésie tranchante. Artiste complet, il nous emporte dans un univers aux sonorités vallonnées » (QUAI BACO janvier 2016). En 2014, salué par des professionnels tels que Claude Lemesle (dont il côtoie depuis 5 ans les ateliers d’écriture), il est l’invité de France Culture dans l’émission Chanson Boum d’Hélène Hazera. En juin, il est finaliste du tremplin Les Nuitées Vagabondes de Langeais.

En 2016, à noter quelques temps forts : un nouveau passage remarqué au Printemps de Bourges salué par un encart presse dans le journal Le Berry Républicain, la sortie du clip de la chanson « J’ai pas vu, j’ai pas vu » dans l’émission « Tout sur un plateau » de TV Tours et une belle critique dans la Nouvelle République suite à un concert donné à la Salle Roger Avenet de Truyes. En 2017, après deux passages dans les studios de France Bleu Touraine (Session Live en mars et l’invité live en avril), François débute la réalisation de son troisième album « Eléphant », dont il a confié les arrangements à Hugo Barbet (ex-guitariste de VOLO). Cet album est sorti fin 2018 à l’occasion de 2 concerts, l’un sur la Scène du Canal de l’Espace Jemmapes à Paris le 10 novembre et l’autre à la Salle Ockeghem à Tours le 8 décembre. 2 Toujours accompagné de sa guitare folk et de ses textes ciselés, avec « Eléphant », François BARRIET nous touche en toute légèreté... D’abord écrire sur soi, sur ce que l’on vit, sur l’amour, le frisson d’une rencontre qui change votre vie. Ecrire aussi sur le monde et ses folies, ses outrages, ses injustices et ses douceurs ; donner la parole à ceux qui ne l’ont pas... Et surtout, donner du sens à tout cela, malgré tout, essayer d’en faire du beau, du baume au cœur et à l’âme, marier les mots et les notes, faire que ça chante, que ça rythme, que ça bouge, que ça bouscule, que ça caresse... Du grave dans le groove pour un album lumineux !

facebook-2429746_960_720.png (21 KB)

897461364.jpg (12 KB)

897461364345879.jpg (14 KB)