HaitiaNola - Lakou Mizik - Sortie chez Cumbancha le 25 octobre 2019


29 novembre 2019

HaitiaNola - Lakou Mizik

mqiil4o5wvghc_600.jpg (87 KB)  

Sortie chez Cumbancha le 25 octobre 2019

Lakou Mizik est un collectif multi-générationnel formé immédiatement après le terrible tremblement de terre qui a dévasté Haïti en 2010. Avec cette idée force de redonner de la fierté, de la force, de l’espoir à cette ile meurtrie.

Steeve Valcourt (chanteur et guitariste, Jonas Attis (chanteur) et Zach Niles (producteur américain, producteur du fameux documentaire sur les Sierra Leone’s Refugee All Stars) décident de monter un line-up hors pair afin de proposer quelque chose pour lutter contre la morosité ambiante. Steeve Valcourt raconte : « Après le tremblement de terre, tout le monde était bouleversé et certains pensaient que c’était la fin du monde. On voulait créer une chanson pour apporter un peu de vie. On s’est regroupé, on a fait un vidéoclip et le groupe est né. Jonas Attis et moi, on se produisait dans les camps parce qu’il n’y avait plus de clubs de musique. On y allait pour voir si on pouvait mettre de l’ambiance et les gens nous demandaient de revenir. On a pris l’habitude de retourner pour leur donner de l’espoir. »

Steeve Valcourt est le fils du chanteur Boulo, Jonas Attis est un jeune poète qui a survécu au naufrage d’un ferry et Nadine Remy, une chanteuse à la foi chrétienne et adepte du chant vaudou. Reste Lamarre Junior, Woulele Marcelin, Peterson Joseph, James Carrier, Belony Beniste et le dernier, non le moindre, Louis Lesly Marcelin, dit Sanba Zao (doyen du groupe). « C’est lui qui nous apprend les rythmes », dit Steeve Valcourt. « On en a plus de 300 en Haïti, ils se jouaient dans les lakous, lieux de culte vaudou, et c’est l’une des personnes qui les a popularisés. Il est un pionnier de la musique rasin. »

Ce travail débouchera sur un premier album, Wa Di Yo, paru en 2016.

Lakou Mizik prépare désormais la sortie de leur deuxième album. En 2017, le groupe est invité à se produire dans le légendaire New Orleans Jazz & Heritage Festival. Le groupe ressent immédiatement la connexion entre les rythmes des parades de Mardi Gras, la spiritualité, la langue et Haïti. HaïtiaNola, comme une exploration des multiples connexions culturelles entre Haïti et La Nouvelle Orleans est né.

Sous la houlette du producteur Eric Heigle (Lost Bayou Ramblers, Arcade Fire, The Soul Rebels), HaitiaNola intègre une liste de collaborations impressionnante :
Trombone
 Shorty, Tank from Tank & The Bangas, Win Butler & Régine Chassagne de Arcade Fire, Preservation Hall Jazz Band, Cyril Neville, Jon Cleary, Leyla McCalla, The Soul Rebels, Lost Bayou Ramblers, 79rs Gang, Raja Kassis (Antibalas), Anders Osborne …

f_logo_RGB-Blue_58.png (2 KB)glyph-logo_May2016.png (12 KB)Spotify_Icon_RGB_Green.png (16 KB)Icone_Qobuz_sans_fond.png (59 KB)liens.png (16 KB)